Missions

Dès sa création, le CPCR a inscrit son projet dans les pas de la démocratie culturelle telle que l’a définie Marcel Hicter après la Seconde Guerre Mondiale :
« La culture n’est pas la connaissance, ni l’érudition ; c’est une attitude, une volonté de dépassement personnel total, de son corps, de son cœur, de son esprit, en vue de comprendre sa situation dans le monde et d’infléchir son destin.(…) Cette culture-là bannit la tour d’ivoire, exige vers les autres une attitude d’accueil, de dialogue ; notre humanisme doit être celui du coude à coude, de l’homme qui commence à l’autre ; c’est la participation, c’est l’action, c’est la prise de conscience du besoin de s’exprimer, la maitrise du ou des moyens de cette expression (…).C’est pourquoi la culture sans les œuvres est une culture morte » en poursuivant les objectifs de réduire les inégalités sociales, lutter contre les exclusions et les préjugés et ce, de manière participative et collaborative.
Avec ses différents projets, l’ASBL privilégie l’apprentissage d’une citoyenneté active, critique, responsable et solidaire par des activités de diffusion, de création, d’animation et de formation citoyenne. Elle met en valeur les différences culturelles comme facteur d’identité et d’enrichissements collectifs. Elle donne la parole aux publics populaires multiculturels du quartier leur rendant ainsi identité, confiance et dignité. Le CPCR contribue à l’émergence d’une intelligence collective par la confrontation et l’échange des savoirs tout en veillant à respecter l’autonomie et la liberté de choix de chacun et de tous. […] Conscient des richesses mais aussi des freins de la diversité socioculturelle, économique et philosophique du quartier Nord, le CPCR veille à articuler les territoires géographiques et symbolique en son sein d’abord, sur le quartier ensuite, sur la ville enfin.